garant


garant

garant, ante [ garɑ̃, ɑ̃t ] n.
• 1080; p. prés. du frq. °warjan « garantir comme vrai »; cf. all. wahr « vrai » aussi warrant
1Dr. Personne tenue légalement envers une autre de l'obligation de garantie. Vous serez garant des avaries, des pertes de marchandises. responsable.
Personne qui répond de la dette d'autrui. caution. Se rendre, se porter garant (de).
2Dr. internat. État qui garantit une situation, s'engage à la respecter. Les États garants d'un traité.
3Cour. ÊTRE, SE PORTER GARANT DE QQCH. (auprès de qqn) :répondre de. Se porter garant de la bonne volonté, de la conduite de qqn. « Le parti socialiste allemand se portait [...] garant des intentions pacifiques de son gouvernement » (Martin du Gard). Que la justice « puisse être garante de la liberté et de l'intégrité des individus » (G. Belorgey). Je suis garant que. assurer, répondre.
♢ LE GARANT DE QQCH. : chose qui garantit. assurance, gage, garantie, sûreté.
4 N. m. Mar. Cordage employé pour former un palan.

garant nom masculin Personne qui est tenue envers quelqu'un d'une obligation de garantie. Ce qui sert de caution, de garantie ; gage : Son passé est le garant de sa compétence. Nom que prend un cordage lorsqu'il sert à former un palan. ● garant (difficultés) nom masculin Accord 1. Garant n.m. (= personne ou chose qui sert de garantie, d'assurance, de caution), toujours masculin. « L'indifférence est un grand garant contre les bizarreries de la fortune »(Malherbe). 2. Garant, e adj. = qui garantit. Les États garants, les puissances garantes d'un pacte. ● garant, garante adjectif et nom (gotique werjan, garantir) Qui est caution d'une autre personne, qui répond de sa dette : Être garant de la solvabilité d'un ami. Qui, par sa personne, ses qualités propres, atteste de la réalité, de l'authenticité de quelque chose : Je suis le garant du succès de ce produit. Dont le témoignage et l'autorité appuient les assertions d'autrui : Ne rien avancer que sur de bons garants. Se dit d'un État qui garantit le respect d'une situation politique : Les pays garants d'un traité.garant, garante (difficultés) adjectif et nom (gotique werjan, garantir) Accord 1. Garant n.m. (= personne ou chose qui sert de garantie, d'assurance, de caution), toujours masculin. « L'indifférence est un grand garant contre les bizarreries de la fortune »(Malherbe). 2. Garant, e adj. = qui garantit. Les États garants, les puissances garantes d'un pacte. ● garant, garante (expressions) adjectif et nom (gotique werjan, garantir) Être, se porter garant, prendre la responsabilité de quelque chose, en répondre, le prendre sous sa responsabilité. ● garant, garante (synonymes) adjectif et nom (gotique werjan, garantir) Qui est caution d'une autre personne, qui répond de sa...
Synonymes :
- répondant
Qui, par sa personne, ses qualités propres, atteste de la...
Synonymes :

garant, ante
n. (et adj.)
d1./d DR Personne qui cautionne une dette, une obligation. Prendre un ami pour garant d'une dette.
|| adj. Fig. être, se porter garant de: répondre de. Je me porte garant de son innocence.
d2./d n. m. Indice sûr, preuve. Sa conduite passée vous est un sûr garant de sa fidélité.

⇒GARANT, -ANTE, subst. et adj.
A. — Substantif
1. Personne répondant de ses propres actes, de ceux d'autrui ou de la réalité de quelque chose. Synon. répondant, caution. Être le plus sûr garant de; prendre comme garant de; se porter garant de. La voilà qui se portait garante de La Fayette, l'homme du Champ-de-Mars, et qui exigeait qu'on fît crédit à Narbonne (LEFEBVRE, Révol. fr., 1963, p. 240) :
1. On venait justement de recevoir des précisions encourageantes, envoyées par le parti socialiste allemand qui se portait en quelque sorte garant des intentions pacifiques de son gouvernement...
MARTIN DU G., Thib., Été 14, 1936, p. 282.
DR. CIVIL. [Correspond à garantie A1] ,,Celui qui est tenu de la garantie`` (CAP. 1936).
DR. CONSTITUTIONNEL. Personne ou collectivité tenue de sauvegarder des droits. Les traités de Rome, créant les nouvelles Communautés du Marché commun et de l'Euratom, ont chargé une Assemblée, qui a pris le nom d'« Assemblée Parlementaire Européenne », d'être au sein de ces nouvelles Communautés les garantes [sic] de la démocratie (GINESTET, Ass. parlem. eur., 1959, p. 7) :
2. Le Président de la République veille au respect de la constitution. Il assure, par son arbitrage, le fonctionnement régulier des pouvoirs publics ainsi que la continuité de l'État. Il est le garant de l'indépendance nationale, de l'intégrité du territoire, du respect des accords de communauté et des traités.
Doc. hist. contemp., 1958, p. 205.
2. P. méton. Chose servant de caution à une autre :
3. ... ce sont des postes hautement honorifiques, tenus par des gens d'une honorabilité parfaite, possédant le plus souvent, en plus de leur haut de forme, soit un grand nom, soit une grande fortune, ce qui est le garant de leur impartialité.
ZITRONE, Courses, 1962, p. 43.
Rem. Le fém. est rare mais attesté. La première [proposition] est l'idée que la justice doit être égale pour tous : la seconde que la justice doit être, le cas échéant, équitable contre elle-même et la troisième qu'elle puisse être garante de la liberté et de l'intégrité des individus (BELORGEY, Gouvern. et admin. Fr., 1967, p. 46).
DR. CONSTITUTIONNEL. Ce qui sauvegarde les droits :
4. Ceci est caractéristique de l'esprit anglo-saxon plus attaché à la pratique qu'à la théorie et qui, en conséquence, voit dans les formes les garants les plus sûrs du respect du droit.
VEDEL, Dr. constit., 1949, p. 36.
3. P. anal. Subst. masc. Cordage employé pour former un palan. (Dict. XIXe et XXe s.).
B. — Adj. [Correspond à garantir A1] Qui garantit la tenue d'une promesse. Outre la facilité du réescompte, l'établissement créancier a l'avantage de pouvoir exiger plusieurs signatures garantes au lieu d'une (BAUDHUIN, Crédit et banque, 1945, p. 42).
Prononc. et Orth. : [], fém. [-]. Ds Ac. 1694-1932. Ac. 1694 admet garent ou garant. Étymol. et Hist. 1. a) Ca 1100 guarant « personne qui certifie la vérité de quelque chose, qui répond de quelque chose » (Roland, éd. J. Bédier, 1521); b) ca 1260 « personne qui porte la responsabilité de quelqu'un, qui est caution d'une autre personne » (E. BOILEAU, Métiers, éd. G.-B. Depping, p. 238); c) 1951 dr. internat. (DELBEZ, Manuel de droit international public, p. 250 d'apr. ROB.); 2. 1160-74 « caution, garantie » (WACE, Rou, éd. A. J. Holden, III, 6127); 3. 1403 entrer en garand « se porter garant » (Trésor des Chartes du Comté de Rethel, éd. G. Saige et H. Lacaille, t. 2, p. 493); 4. 1516 mar. (GIRARD BONIDE, Inventaire de la nef de la Barbe, 27 déc. ds Documents relatifs à la marine normande aux XVe et XVIe s., éd. Ch. Bréard, p. 44). Part. prés. d'un anc. verbe garir, de l'a. b. frq. warjan « désigner quelque chose comme vrai »; cf. a. h. all. (bi)warian « éprouver, vérifier » (formé à partir du rad. wari- « vrai »; cf. all. wahr « id. »; m. h. all. (be)waeren « désigner quelque chose comme vrai; éprouver, vérifier »; all. bewähren « faire ses preuves ». La disparition de garir est prob. due à l'homon. de garir « guérir » (v. ce mot). Fréq. abs. littér. : 293. Fréq. rel. littér. : XIXe s. : a) 617, b) 190; XXe s. : a) 325, b) 421. Bbg. GOLDSCHMIDT (M.). Allerlei Beiträge zu einem germanoromanischen Wörterbuche. In : [Mél. Tobler (A.)]. Halle, 1895, pp. 164-167. - GRUNDT (L.-O.). Ét. sur l'adj. invarié en fr. Bergen-Oslo-Tromsø, 1972, p. 128.

garant, ante [gaʀɑ̃, ɑ̃t] n. et adj.
ÉTYM. 1080, guarant; p. prés. du francique warjan « garantir comme vrai »; cf. all. wahr « vrai ». → aussi Warrant.
Celui, celle qui répond de son propre fait, ou du fait d'autrui.
1 Dr. Personne légalement tenue envers une autre de l'obligation de garantie. || « En cas d'éviction totale, la loi astreint le garant à diverses prestations pécuniaires au profit de l'acheteur évincé » (Capitant). || Le garant et le garanti (→ Garantir, cit. 12).(En fonction d'attribut). || Dans la cession de créance, le cédant est garant de l'existence de la créance, mais non de la solvabilité du débiteur cédé.
1 Les cohéritiers demeurent respectivement garants, les uns envers les autres, des troubles et évictions seulement qui procèdent d'une cause antérieure au partage.
Code civil, art. 884.
2 Le cédant d'une créance ressemble à une caution lorsqu'il garantit la solvabilité actuelle et future du débiteur cédé. Cependant il en diffère à plusieurs points de vue. Il est garant et non caution. Dès lors, le cessionnaire de la créance ne peut recourir contre lui qu'à charge de démontrer qu'il n'a pu obtenir paiement du cédé, tandis que la caution peut être poursuivie dès l'échéance par le créancier, et doit invoquer formellement le bénéfice de discussion.
Colin et Capitant, Cours élémentaire de droit civil franç., 5e édition, t. II, p. 750.
(V. 1283). Personne qui répond de la dette d'autrui. Caution. || Pour emprunter il me faudrait des garants.
2 (XXe). Dr. internat. État qui garantit une situation, s'engage à la respecter, à essayer de la rétablir, si elle a subi quelque atteinte (Delbez). || Les garants d'un pacte. || État garant.
3 Les garants (du pacte de Locarno) s'engageaient, en cas d'agression, à donner leur assistance immédiatement, sans passer par le Conseil de la S. D. N.
L. Delbez, Manuel de droit international public, p. 250.
3 Cour. Être, se porter garant. || Se porter garant de la bonne volonté, de la conduite de qqn (→ Faveur, cit. 15). || Il est le garant de notre succès, de notre prospérité.(1865). || Je me porte garant que… || Je suis garant que… Assurer, porter (se porter fort), répondre.
4 Rien n'est moins sincère que la manière de demander et de donner des conseils : celui qui en demande paraît avoir une déférence respectueuse pour les sentiments de son ami, bien qu'il ne pense qu'à faire approuver les siens, et à le rendre garant de sa conduite (…)
La Rochefoucauld, Maximes, 116.
5 C'est une règle excellente à adopter sur l'art de la raillerie et de plaisanterie, que le plaisant et le railleur doivent être garants du succès de leur plaisanterie à l'égard de la personne plaisantée, et que, quand celle-ci se fâche, l'autre a tort.
Chamfort, Maximes, « Sur la noblesse », XLI.
6 (…) le Parti socialiste allemand qui se portait en quelque sorte garant des intentions pacifiques de son gouvernement (…)
Martin du Gard, les Thibault, t. VI, p. 103.
7 Devenu la section la plus importante du monde anglo-saxon, le peuple américain est désormais l'un des éléments dominants de la race blanche, et d'autre part il apparaît de plus en plus comme l'un des leaders, et surtout comme le garant de notre civilisation occidentale menacée.
André Siegfried, l'Âme des peuples, VII.
4 (1080). Personne dont l'autorité, le témoignage garantit qqch. comme vrai, solide. || J'ai pour garants plusieurs témoins de l'affaire (Académie). || Mon garant est un chroniqueur, un texte.
8 (…) mais pour moi, qui tiens avec Aristote et Horace que notre art n'a pour but que le divertissement (…) Vous me direz (…) que je suis (…) bien hardi (…) de prendre pour garant de mon opinion, les deux maîtres dont ceux du parti contraire se fortifient.
Corneille, Épître sur la Suite du Menteur.
5 (V. 1155). Chose qui garantit. Assurance, gage, garantie, sûreté.REM. Dans ce cas, garant reste normalement masculin, même s'il se rapporte à un nom au féminin. || L'estime qu'il m'a toujours gardée est le plus sûr garant de mon innocence. || Quel meilleur garant de son succès, que l'amitié de tous ses collaborateurs ? || L'admiration des contemporains n'est pas un bon garant de la qualité d'une œuvre.Adj. (attribut). || Mon cœur m'est garant que… : je trouve dans mes sentiments l'assurance que…
9 Il est mort; et j'en ai pour garants trop certains
Son courage et son nom trop suspects aux Romains.
Racine, Mithridate, V, 1.
10 Je vous ai demandé de m'entendre; j'oserai plus, je vous prierai de me répondre. Le refuser, serait me laisser croire que vous vous trouvez offensée, et mon cœur m'est garant que mon respect égale mon amour.
Laclos, les Liaisons dangereuses, Lettre XVII.
11 (…) Croit toujours de beaux yeux garants d'une belle âme.
André Chénier, Poèmes, « Notes et vers épars ».
6 N. m. (1573; guarant, 1552). Mar. Cordage employé pour former un palan.
DÉR. Garantir.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • garant — garant, ante (ga ran, ran t ) s. m. et f. 1°   Celui, celle qui répond de son propre fait, ou du fait d autrui. Tout homme est garant de ses faits et promesses. •   Mais n étant point garant des sottises d autrui, RÉGNIER Sat. x.. •   Vous me… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • garant — Garant, m. acut. Est celuy qui de droict est tenu faire bon, valoir, jouir, tenir, et posseder à un autre ce qu il luy a cedé et transporté, soit qu il le luy ait promis par le contract, soit que le droict l y oblige, Is quem de euictione tenet… …   Thresor de la langue françoyse

  • Garant — steht für: eine notwendige Voraussetzung für die Herbeiführung und Erhaltung eines bestimmten rechtssicheren Zustandes oder Sachverhalts eine Person, der gemäß Strafrecht eine Garantenpflicht zukommt eine Bank/Versicherung, die für einen Kunden… …   Deutsch Wikipedia

  • garant — GARÁNT, Ă, garanţi, te, s.m. şi f. Persoană sau instituţie care garantează cu averea sa pentru cineva sau ceva. – Din fr. garant. Trimis de gall, 13.09.2007. Sursa: DEX 98  GARÁNT s. v. cauţiune. Trimis de siveco, 13.09.2007. Sursa: Sinonime … …   Dicționar Român

  • GARANT —     Garant est celui qui se rend responsable de quelque chose envers quelqu un, et qui est obligé de l en faire jouir. Le mot garant vient du celte et du tudesque warrant. Nous avons changé en G tous les doubles W des termes que nous avons… …   Dictionnaire philosophique de Voltaire

  • Garant — Garant,der:⇨Bürge Garant→Bürge …   Das Wörterbuch der Synonyme

  • garant — • garant, borgensman, löftesman fin., bus., econ. • garant, borgensman, löftesman …   Svensk synonymlexikon

  • garant — gàrant m DEFINICIJA 1. onaj koji jamči za drugoga; jamac 2. čest. razg. (uvjeravanje sugovornika da je što sigurno i zajamčeno) [[i]A: Onda, je li sigurno u petak? B: garant![/i]] ETIMOLOGIJA vidi garancija …   Hrvatski jezični portal

  • Garant — (spr. Garang), 1) der etwas garantirt; 2) s. Friedensgarant unter Friede …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Garant — (franz., spr. āng oder ánt), Bürge, derjenige, der Garantie (s.d.) leistet …   Meyers Großes Konversations-Lexikon


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.